Au sommet de la combe du Pouce

Formation ski de rando – 2ème journée – Combe...

Perfectionnement ski

Journée perfectionnement ski à Combloux

27 janvier 2016 Commentaires (1) Ski de randonnée / Alpin / Fond

Escapade suisse à ski dans l’arrière pays

Le 27 janvier, moi, Yolanda et Jean-Baptiste avons exploré les alentours des Marécottes. de l’autre côté du monde habité. Parti du haut des remontées mécaniques de la station des Marécottes, on a grimpé le col des Golettes à skis, puis, à pied skis au dos, chauffés au soleil.

Départ de l'ascension du col de la Golette (270 m)

Départ de l’ascension (dénivelé de 270 m) au col de la Golette (2 466 m), exposition Est chaude les matins ensoleillés.

Au col de la Golette (2 466 m)

Au col de la Golette (2 466 m)

Longue traverse vers la descente au lac de Salanphe

Longue traverse vers la descente au lac de Salanphe

Rendu au sommet de la Golette (2 466 m), nous avons entrepris une longue traverse pour rejoindre la ligne de pente nous menant au lac de Salanphe.

S’en est suivi une fabuleuse descente (540 m de dénivelé) entre buttons et vallons sur une belle neige poudreuse, tassée par le vent, parsemée d’épicéas (épinettes au Québec), langoureuse et grisante. Nous avons été étonné de la qualité de la neige et surtout, qu’elle n’aie pas été transformée ou croutée comme nous l’avons observé quelques jours plus tôt au col de Salenton (2 526 m).

Fabuleuse descente vers le lac de Salanphe

Fabuleuse descente vers le lac de Salanphe (dénivelé de la descente: 540 m)

Un peu plus près du lac

Un peu plus près du lac

Une descente qui ressemble à un rêve au pays des merveilles.

Arrivé au lac de Salanphe

Arrivé au lac de Salanphe (altitude: 1 925 m)

 

Bien arrimés au lac, sur une sorte de petite banquise, on a cassé la croute, chauffés par le soleil et refroidi par un léger zéphyr intermittent.

Piquenique sur banquise

Piquenique sur banquise

Remontée vers le col d'Émenay

Remontée vers le col d’Émenay

On a ensuite remis les peaux et repris la route à rebours afin d’atteindre le col d’Émenay, voisin ouest de la Golette.  Croisant nos sillons de descente, éblouis par le soleil, nous progressons lentement à travers les mêmes buttons, vallons et épicéas rencontrés plus tôt. Puis, nous bifurquons vers la droite, plus à l’ouest, vers le col d’Émenay, en terrain inconnu.

Remontée croisant nos sillons de descentes

Remontée croisant nos sillons de descentes

L’ascension est longue et imprévisible. Les beaux buttons et vallons, voilant la voie, nous réservent parfois des surprises, comme de profonds couloirs ou falaises nous obligeant à de longs détours. Mais, à chaque fois, on regarde devant et on reprend la marche. Heureusement les fabuleux paysages nous accompagnent et nous entourent.

Tout près du col d'Émenay

Tout près du col d’Émenay

Nous parviendrons enfin à ce col d’Éminay (2 462 m), plus tard que prévu et un peu épuisés. Cela nous a amené à modifier l’itinéraire de retour. Ainsi, plutôt que de compléter la boucle prévue, nous revenons au col de la Golette afin de s’assurer un itinéraire connu et sans imprévu. Cela nous ajoutera un 200 m d’ascension portant à 1 007 m le total de la journée auquel les détours obligés par les couloirs profonds et falaises porte probablement à 1 050 m le grand total d’ascension. La dernière descente, du col de la Golette jusqu’au bas de la station des Marécottes s’est engagée sur une neige bétonnée et s’est poursuivie sur les pistes de la station avec une neige de plus en plus molle. Un dénivelé de 1 350 m sans beaucoup d’intérêt compte tenu de la mauvaise qualité de la neige.

Une bien belle randonnée à ski dans cet arrière pays suisse.

Claude Rajotte, prospecteur de poudreuse et ( le ryder québécois de Chamonix), membre de l’Association des Amoureux de la Montagne de Chamonix

 

 

 

 

One Response to Escapade suisse à ski dans l’arrière pays

  1. Très beau vallon, de nombreuses possibilités en perspective.

Laisser un commentaire